Expo : l’écologie au Moyen Age

PROCHAINEMENT, EXPOSITION : « l’écologie au Moyen Age ».

La protection de l’environnement semble être le défi du XXIe siècle. Cependant, a-t-on attendu notre époque pour s’en préoccuper ?

L’histoire de l’humanité est également l’histoire des relations entre l’homme et la nature. Celle-ci lui fournit les moyens de vivre. L’homme, au fur et à mesure qu’il la connaît, apprend à en utiliser les ressources et à se méfier de ses dangers et comprend que son exploitation en assure aussi la préservation, pour la transmettre. Par exemple, une belle forêt est le résultat de coupes et élagages de plusieurs générations, pour permettre aux essences nobles de se développer.

« Après l’an mille (…), la croissance démographique, l’amélioration des moyens techniques et la redécouverte de la science grecque ont peu à peu fait basculer l’Occident dans un nouveau paradigme. La maîtrise du monde sensible devient un but collectif légitime et réalisable. La nature est alors fortement mise à contribution » (F. Mouthon) et l’Occident médiéval chrétien enrichit la réflexion sur Dieu, l’homme et la nature.

Au fil du temps, l’ingéniosité des paysans médiévaux débouche sur de nouveaux procédés, tandis que la nécessité d’encadrer les pratiques conduit à l’élaboration d’une législation protectrice de l’environnement et régulatrice des liens sociaux.

phe_chap6.jpg